Regime micro-foncier pour simplifier la vie des petits investisseurs

Vous désirez réduire vos impôts ?

Utilisez le simulateur ci-dessous afin d'obtenir gratuitement une étude personnalisée et bénéficier des meilleurs placements pour défiscaliser !



La déclaration d’impôt sur le revenu peut être un procédé difficile pour ceux qui mettent en location un ou plusieurs logements. Heureusement que le regime micro-foncier est là pour simplifier la mise. Mais encore faut-il bien comprendre en quoi consiste ce régime, et qui pourra éventuellement en profiter. Les détails sur ce régime sui concerne les propriétaires qui font de l’achat locatif.

Un régime plus simple

Il existe deux types régimes de déclaration sur revenus locatifs : le régime réel et le regime micro foncier. La simplicité, c’est ce qui définit le régime micro-financier. En effet, dans ce type de régime, les investisseurs n’ont qu’à calculer l’ensemble des loyers bruts hors charges pendant un an. Puis ils devront déclarer le montant et un abattement micro foncier de 30% calculé comme le montant des frais déductibles de l’investissement locative. Alors que dans un régime réel, il faut calculer tous les frais liés à l’investissement avec des pièces justificatives.

Qui peut choisir d’opter pour le regime micro foncier

Comme son nom l’indique, la declaration micro foncier est réservée aux petits investisseurs, dont les revenus annuels locatifs bruts ne dépassent pas un plafond de 15 000 euros. Ces investisseurs peuvent donc choisir entre micro-foncier et frais réels. Au cas où ils optent pour le premier, ils sont libres de changer de régime, comme renoncer au régime micro-foncier. Par contre, il faut une durée 3 ans avant d’y revenir en cas de changement d’avis en cours de route.

Régime micro foncier ou régime réel ?

Le choix entre un régime réel et le régime du micro foncier n’est pas toujours évident surtout quand il s’agit d’un premier investissement. Mais en général, il faut se baser sur les critères suivant : si les frais déductibles sont supérieurs à 30%, il est préférable d’opter pour le frais réel. Mais s’ils sont inférieurs à 30% le micro-foncier est le bon choix.

Découvrez nos articles complémentaires :

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars Cette page n'a pas encore été notée, soyez le premier à la noter.
Loading...

Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *