Le guide de l’investissement locatif

Vous désirez réduire vos impôts ?

Utilisez le simulateur ci-dessous afin d'obtenir gratuitement une étude personnalisée et bénéficier des meilleurs placements pour défiscaliser !



Selon les analystes du secteur, il faut au moins construire 600.000 nouvelles habitations pour parvenir à juguler la pénurie de logements en France. Cet objectif ne pourra être atteint sans recourir à l’investissement locatif. Il a été, en effet, constaté au cours de l’année 2010 que la grande majorité des 117.000 habitats neufs présentés sur le marché ont été édifiés par des investisseurs dans le cadre des dispositions fiscales conçues pour les encourager à construire.

Les dispositif mis en place pour favoriser l’investissement locatif

La pertinence des mesures incitatives pour pallier à la pénurie de logements neufs n’est donc plus à démontrer. Depuis le lancement du dispositif Scellier en janvier 2009, les ventes locatives ont considérablement progressé pour atteindre un niveau jamais observé auparavant. Les ménages qui ne peuvent pas accéder à la propriété en raison de l’importance de l’ investissement immobilier requis pour l’achat d’un bien se réjouissent de cette expansion du parc locatif.

Les investissements locatifs sont primordiaux pour lutter contre la pénurie de logements. Ayant été persuadés de l’importance de ce secteur de l’immobilier, les pouvoirs publics ont déjà mis en place différents systèmes visant à inciter la construction d’immeubles destinés à la location. En 1995, le dispositif d’amortissement fiscal connu sous le nom de régime Périssol avait permis aux investisseurs de bénéficier d’un abaissement de l’assiette fiscale. La méthode consistait à soustraire des revenus locatifs une partie de la somme investie pour acquérir le bien immeuble.

Conscients de la pertinence des mesures incitatives pour pallier à la pénurie de logements neufs, les différents gouvernements qui se sont succédé ont toujours pensé à instaurer des mesures pour soutenir les projets de construction et ainsi récompenser les personnes qui veulent investir dans l’immobilier. Le système Périssol est ainsi remplacé par le régime Besson en 1999 qui est succédé par les amortissements Robien en 2003 et Borloo neuf en 2006. Ces dispositifs n’ont toutefois pas eu un écho très favorable auprès des investisseurs locatifs. Il a fallu attendre 2009, date de l’instauration de la Loi Scellier pour que le secteur décolle dans le sens escompté par les pouvoirs publics. La loi scellier par la suite a fait la place au dispositif Duflot et actuellement à la loi Pinel.

Le gouvernement, ayant mis en place une série de mesure de défiscalisation particulièrement attractive, il est actuellement possible de financer son bien, en partie, grâce aux réductions d’impôts accordées et aux loyers perçus. L’investissement locatif est donc, devenu, l’un des emplacements les plus rentables. Il existe aujourd’hui, un arsenal d’avantages fiscaux destinés aux investisseurs immobiliers à savoir la loi Pinel, la loi Censi-Bouvard et le dispositif Malraux. Tirer profit de ces dispositifs est un excellent moyen pour optimiser un investissement locatif. Mais avant de se lancer dans un investissement, un décryptage des dispositifs de defiscalisation 2015 sur les investissements en immobilier neuf ou en rénovation s’impose.

Les dispositifs pour un investissement dans l’immobilier neuf et dans des travaux de rénovation

Les investisseurs qui souhaitent se lancer dans l’immobilier neuf dans le but de faire un achat locatif peuvent bénéficier d’une réduction d’impôt qui est accordée au titre des dispositifs Pinel qui remplace la loi Duflot du 2014, des dispositifs Censi-Bouvard et du LMP ou LMNP. Cependant, les propriétaires dans un immeuble ancien souhaitant effectuer des travaux peuvent bénéficier des avantages fiscaux très attractifs prévues par les lois Malraux et Monuments Historiques. Bénéficier de ces dispositifs de déduction d’impôt est un excellent moyen pour rentabiliser les investissements en matière d’immobilier.

Comment bénéficier des dispositifs en investissement locatif ?

Chacun des dispositifs de défiscalisation auxquels chaque investisseur peut prétendre dans le cadre de son investissement locatif obéit à des règles strictes. Avant de bénéficier des avantages de ces dispositifs de déduction d’impôt, il faudrait bien définir la nature de votre projet c’est-à-dire, bien le classifier, s’il s’agit d’un achat d’immobilier neuf à but locatif, de travaux de rénovation ou de réhabilitation. Les montants de votre projet dépend en effet, de sa nature et pour savoir quel dispositif répond le mieux à votre besoin, il ne vous reste qu’une chose à faire : les comparer pour trouver le meilleur investissement locatif.

Découvrez également nos articles complémentaires :

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars Cette page a été notée 1 fois avec une moyenne de 5,00 sur 5. Notez la vous aussi.
Loading...