Les avantages de faire un achat locatif

Vous désirez réduire vos impôts ?

Utilisez le simulateur ci-dessous afin d'obtenir gratuitement une étude personnalisée et bénéficier des meilleurs placements pour défiscaliser !



Actuellement, l’investissement locatif  semble être un alternatif intéressant pour gagner de l’argent et rentabiliser son bien. Plusieurs dispositifs nouvellement mis en place ont favorisé l’achat locatif par l’allégement d’impôt prévu pour cela ou la diminution des charges dans la rénovation ou la construction des biens immobiliers. Même si l’investissement locatif semble être la solution pour un bon placement financier fiable et rentable, il est nécessaire de connaitre les lois qui régissent l’achat dans le locatif et les étapes à suivre pour y arriver.

Les divers dispositifs de défiscalisation qui vont faciliter l’achat locatif

Avec les différents dispositifs qui sont mis à jour, ou remplacer par des nouveaux, ou encore des anciens dispositifs qui sont encore valables, il y de quoi se perdre et passer à côté d’un excellent achat appartement locatif. Pourtant, des dispositifs spécifiques peuvent être appliqués pour s’exonérer (ou presque) des impôts et d’en économiser d’avantage sur les locations immobiliers.

La loi Pinel

La loi pinel 2016 s’adresse à toute personne souhaitant investir dans l’immobilier neuf. La personne pourra bénéficier d’uneristourne allant de 12% à 21% en louant son logement neuf pendant 6 à 12 ans. L’avantage de ce dispositif est la possibilité de louer son bien à des personnes membres de la famille.

La loi Censi-Bouvard

Si l’on souhaite louer un logement meublé, la loi Censi-Bouvard est idéal pour avoir une réduction d’impôt jusqu’à 11% du montant investi. Ce dispositif complète celui du loueur en meublé non professionnel afin d’amortir les dépenses mais aussi de gagner en défiscalisation.

La loi Malraux

La loi Malraux permet de bénéficier un avantage fiscal de 30% sur les travaux effectués sur un achat locatif se situant dans des zones de protection du patrimoine architecturale urbaine et paysagère. La rénovation doit être totale et les locataires doivent en faire leur principale habitation pour 9 ans.

La loi Monuments historiques

Si un intéressé est en possession d’un monument historique ou  inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques, les charges de restauration et de rénovation sont déductibles à 100% des revenus fonciers, sans aucun plafonnement. Le propriétaire doit seulement s’engager à conserver son bien pendant au moins 15 ans. Les travaux doivent se conformer à des normes de qualité, suivis par un architecte spécialisé.

Le type d’investissement à mettre en place

Selon le type de logement que l’on souhaite mettre à la disposition des futurs locataires, mais aussi selon les profils des locataires eux-mêmes, le type d’achat locatif à mettre en place sera décisif pour les années à venir pour une bonne optimisation fiscale. Il est donc primordial de dresser un plan de financement, un plan d’action et une budgétisation précise afin d’avoir un aperçu sur le long terme en ce qui concerne les objectifs fixés.

A ne pas oublier que la récupération du logement dans le futur pour y vivre permet de définir les préférences. Quoi qu’il en soit, il faut prendre en compte la zone géographie du logement à acheter ou à construire, l’environnement du lieu d’implantation c’est-à-dire les voisinages, le cadre environnemental, le climat de la région, les services de proximité, etc.

Ensuite, si le choix se porte sur un achat, il faut signer un contrat de réservation permettant de se mettre d’accord avec le prometteur.  L’appropriation du logement se fera en présence d’un notaire, en signant l’acte de vente qui décrira de manière précise le logement.

Maintenant que vous avez fait votre achat locatif, la mise en location du logement doit se faire dans les 12 mois après la rénovation ou la construction pour bénéficier des dispositifs de défiscalisation.

Les procédures de déclaration de ses impôts pour bénéficier des réductions

Enfin, pour réduire ses impots efficacement suivant le dispositif choisi sur votre achat locatif, plusieurs feuillets sont à remplir par le propriétaire à savoir :

-        Un engagement du bailleur ;

-        Une déclaration des revenus fonciers ;

-        Une déclaration de revenus complémentaires.

Retrouvez nos articles complémentaires :

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars Cette page n'a pas encore été notée, soyez le premier à la noter.
Loading...

Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *