Investir à la montagne

Même le plus petit village de montagne n’a pas résisté. De l’Isère à la Haute-Savoie, la crise a tiré les prix à la baisse. A Tignes, le mètre carré s’échangeait à environ 4 800 euros, il y a deux ans, contre 4 200 euros à présent. En 2009, le prix des maisons a accusé un recul de 9% et celui des appartements anciens de 5,5% en Haute-Savoie, selon la Chambre des notaires. Aujourd’hui, le creux de la vague semble avoir été atteint. Depuis le début de l’automne 2009, les tarifs stagnent, voire augmentent à nouveau dans certaines stations, constatent les professionnels. C’est le moment d’investir à la montagne.

Selon le baromètre seloger.com, on assiste depuis trois mois à une remontée des prix dans les villes d’Annecy, de Bourg-en-Bresse et de Chambéry. Un appartement de 52 m2 à Val Thorens se vend ainsi 242 000 euros et il faut compter un peu moins de 400 000 euros pour acquérir un duplex de 74 m2, comprenant trois chambres, deux salle de bain et deux terrasses, dans un chalet à Isola 2000.

Investir à la montagne : Baisse, mais pas de miracle

Le bon moment pour investir à la montagne ? Sans doute. Selon la plupart des professionnels, le creux de la vague a été atteint. Aussi, à l’avenir, les prix ne pourront que stagner ou remonter. En règle générale, l’achat de la résidence secondaire n’est réalisé qu’après que tous les autres besoins (résidence principale, voyages, scolarité des enfants…) ont été assouvis.

Quand la baisse du pouvoir d’achat se fait sentir, on se débarrasse en premier lieu du superflu et, en cas de crise, le marché des résidences secondaires est le premier à être affecté, et c’est aussi le dernier à repartir à la hausse. Pourtant, il faut bien avoir à l’esprit que les propriétaires d’appartement ou de chalet à la montagne ont, en général, un niveau de vie élevé et sont moins souvent pris à la gorge que les propriétaires de résidence principale. Aussi, il est rare de voir des propriétaires brader le prix de leur bien pour vendre le plus vite possible.

Actuellement, le marché de l’achat appartement montagne est très attentiste : « Seuls ceux qui veulent vraiment vendre affichent des prix qui correspondent à l’état actuel du marché. Les autres préfèrent attendre et vendre lorsque les prix auront monté », analyse un spécialiste. Il n’en demeure pas moins que le pouvoir est passé du propriétaire à l’acheteur, et il est désormais beaucoup plus facile de négocier les prix : « Les biens qui présentent des défauts majeurs ne se vendent plus. Comme le nombre de ventes a baissé, l’acquéreur peut se permettre d’être très exigent, ce qui n’était pas le cas il y a deux ans.

Acheter un appartement à la montagne : Le luxe résiste

Certaines stations résistent un peu mieux que d’autres. Les plus prestigieuses telles que Megève ou Courchevel continuent à attirer une clientèle luxueuse de Britanniques, d’Italiens, mais aussi de Français. On ne ressent pas de baisse des prix mais plutôt une légère correction. Les clients prennent leur temps et le processus de décision est plus long qu’auparavant pour investir à la montagne ».

Bien choisir l’achat appartement ski, c’est avant tout définir ses besoins et ses envies. Il faut parfois arbitrer entre l’achat coup de coeur ou l’investissement. L’idéal étant, bien sûr, de lier les deux : un appartement au pied des pistes dans une station prisée des vacanciers permet de rentabiliser son achat en le louant à court terme.

Pourtant, c’est souvent très difficile d’investir à la montagne, et les professionnels sont formels : mieux vaut ne pas trop compter sur la location à court terme pour rembourser son prêt immobilier, du moins pas toute l’année. Seuls les biens loués à long terme vous assureront un loyer fixe. Aussi, mieux vaut d’abord profiter du bien et prendre les éventuelles locations saisonnières comme un plus permettant de payer les charges ou les taxes inhérentes à la propriété.

Si votre choix d’investissement locatif montagne se porte sur l’acquisition d’un chalet reculé, à plusieurs kilomètres des pistes, cela ne veut pas dire pour autant que vous aurez du mal à le revendre ou même à le louer. L’essentiel, pour ne pas perdre d’argent, est d’acheter au bon prix votre chalet ou studio montagne, c’est-à-dire celui du marché à un moment donné.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars Cette page a été notée 1 fois avec une moyenne de 5,00 sur 5. Notez la vous aussi.
Loading...

Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *