Etudier la fiscalité d’une SCI pour mieux en bénéficier

Vous désirez réduire vos impôts ?

Utilisez le simulateur ci-dessous afin d'obtenir gratuitement une étude personnalisée et bénéficier des meilleurs placements pour défiscaliser !



Vous voulez investir dans l’immobilier pour faire un achat locatif, vous aimeriez pour cela créer une Société civile immobilière pour gérer le bien, mais vous ne savez pas quelles options choisir pour avoir la fiscalité la plus avantageuse. Avec un peu d’étude et d’analyse vous pourrez trouver le régime social qui vous permettra d’apaiser un peu le montant de la fiscalité SCI. Découvrez dans cet article comment faire pour trouver la meilleure imposition ?

L’IR : une option profitable pour la fiscalité SCI

Dès la création de la société SCI, les associés bénéficient de deux options de mode d’imposition selon leur choix.  Pourtant, leur décision dans ce choix reste irréversible et ils sont obligés de l’honorer par la suite pendant toute l’existence de leur société. D’ou l’intérêt de bien réfléchir à la fiscalité SCI.

Le premier choix d’imposition SCI  se base sur le revenu de la société. Pour ceux à la recherche de justice fiscale, celle-ci reste un meilleur choix, car elle est calculée selon les chiffres d’affaires des associés en correspondance avec leurs parts en tant que SCI. Pour ce caractère plus transparent, ce système fait l’objet de nombreux choix de propriétaire de SCI.  C’est un régime fiscal basé sur l’IR, il avantage les associés de régime du micro-foncier dans le cas où l’ensemble de ses revenus fonciers n’excède pas le plafond de 15.000 €.

L’IS, une imposition directe sur la société

Le deuxième choix d’impot sci consiste à une fiscalité qui affecte directement la société.  Même si très peu d’investisseurs en SCI choisissent cette option, il présente également des avantages non négligeable. Selon les cas, la société supporte à elle seule l’imposition fiscale notamment si elle ne distribue pas de dividendes mais des réserves. Les associés peuvent donc neutraliser leur imposition. Découvrez plus de renseignements sur notre guide sur la defiscalisation.

Et  même dans le cas où il y a dividende sur les bénéfices, les associés seront imposés mais jouissent de l’abattement allant jusqu’à  40%. Selon votre cas, il va falloir bien choisir la fiscalité SCI afin d’être le plus rentable possible sur le long terme.

Découvrez nos articles complémentaires :

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars Cette page n'a pas encore été notée, soyez le premier à la noter.
Loading...